Translate

samedi 30 juillet 2011

Juillet 2011 : Le Périgord


Vert, blanc, pourpre et noir : vaste programme de sites à découvrir ... des châteaux, des jardins, des grottes, des villages classés, des bastides, des habitations troglodytiques, de l'histoire et de la préhistoire ... et de la gastronomie !
Difficile d'en faire le tour; nous y avions déjà fait deux courts séjours, visité Rocamadour, le gouffre de Padirac, l'aquarium du Bugue, La Roque Saint Christophe ... il nous restait encore beaucoup à voir ... et à déguster ...
Quel itinéraire, quels sites à ne pas manquer, quelles aires sont les plus agréables?
A chacun de juger au gré de ses envies, de ses goûts et à son rythme mais j'espère que ces quelques infos et photos vous aideront à préparer votre voyage et vous donneront envie de visiter cette belle région française qui aime accueillir les camping-cars !

Brantôme : la Venise du Périgord

Si comme nous, vous aimez avant tout garer votre véhicule dans un endroit sûr avant d'aller vous balader, voyons tout d'abord l'aire.
Il faut traverser la ville, elle se trouve après les 2 ponts.
Les plus chanceux pourront s'installer près de la rivière et à l'ombre, ce fût notre cas; elle est gazonnée, calme et très proche du centre ville.
Elle est payante (3€50), passage d'un agent municipal vers 9h. L'eau est également payante : 2€ les 10 minutes.
Au moment de notre départ, des travaux commençaient, apparemment diminution de cette aire de moitié (?), quel dommage !




Une fois bien installés, nous partons faire une bien jolie balade ...
Nous y sommes restés deux jours, à flâner, à lire et à profiter de repas à l'ombre et au bord de la rivière; on peut pêcher, faire des balades en bateau, en canoë, par contre personne ne se baignait.
Il y a  un petit marché artisanal le mardi et beaucoup de commerces en ville.
Des visites sont organisées pour visiter l'abbaye, Brantôme est une étape incontournable.













Bourdeilles


Une dizaine de kilomètres seulement séparent Bourdeilles de Brantôme.
L'aire se trouve à la sortie du village, le long de la Dronne, au coeur du complexe sportif.
Elle coûte 3€ par jour et il y a une borne euro-relais. Les jetons sont en vente chez les commerçants.
Proche du centre-ville et à deux pas d'une piscine découverte (2€50 l'entrée adulte), à retenir en cas de fortes chaleurs ...
Le château se visite.
Après une petite balade, nous avons repris la route mais ce doit être une étape très calme.
J'ai oublié de prendre une photo de l'aire.











Saint-Jean-de-Côle



Nous avions oublié ce village classé à l'aller et nous y sommes repassés au retour. 
Il est en effet situé tout prêt de Brantôme.
L'aire est gratuite et encore tout prêt du centre, calme, paysagée, borne pour les services payante.
Nous y avons passé une nuit.
Le temps s'est dégradé pour cette dernière semaine de vacances ...




Le château est privé, seuls les jardins  se visitent avec l'office de tourisme vers 11h.

Un petit son et lumières se déclenche à l'entrée dans l'église.







 


Au fil de notre balade, nous découvrons cette affiche :



Et comme nous sommes justement jeudi, nous réservons et sommes "conviés" vers 12h30.
Tout les clients arrivent en même temps, sur les tables, nos noms sont inscrits.
C'était délicieux : un menu typiquement Périgourdin servi autrefois dans les fermes. Le cuisinier et époux de notre hôtesse a retrouvé d' anciennes recettes.
Nous avons pris un Basilou en apéritif, vin blanc additionné de basilic et de sucre, bon et original.
A la fin du repas, le Chef est venu nous saluer à la manière des grands, la classe !
Le restaurant n'est ouvert que l'été. 
L'an passé, ils avaient proposé un repas "spécial crise" à 5€, mais les clients réservaient d'une semaine pour l'autre et la table n'était plus assez ouverte, ils ont donc écourté l'expérience ...
La décoration est également très sympathique, et on peut y faire quelques emplettes, des confitures, des jus de fruits, des poupées bio, des bijoux, des conserves de foie gras, gésiers et toutes sortes de spécialités de la région ...
J'ai pris quelques photos des différents plats qui nous ont été servis mais je préfère vous laisser la surprise juste au cas où vous iriez y faire un petit tour cet été ...






Périgueux : capitale du Périgord

Une fois n'est pas coutume, nous faisons halte dans une grande ville.
Auparavant, les campings-cars devaient certainement passer la nuit en contre-bas du pont qui est tout prêt de la cathédrale et de la vieille ville.
Il y a désormais une aire ultra moderne et très bien conçue. Elle se trouve de l'autre côté du pont à un quart d'heures à pied du centre. Elle coûte 5€ la nuit, un placier veillait en fin d'après-midi lorsque nous sommes arrivés. Les services sont gratuits.
Juste dommage de passer la nuit avec la vue sur les immeubles mais c'est très calme.

*** Août 2011 : Périgueux vient d'être élue "Commune de l'année 2011" par les lecteurs de Camping Car Magazine. C'est la première fois depuis sa création en 1992, qu'une agglomération importante remporte ce trophée.
Pour mémoire : Bouchemaine (49) en 2010 - Avoine (37) en 2009 - Saint-Pourçain-sur-Sioule (03) en 2008 - Mortagne sur Gironde (17) en 2007 - Baume-les-Dames (25) en 2006 - Oradour-sur-Glane (87) en 2005 - Camaret (29) en 2004 - Brantôme (24) en 2003 - Palavas-les-Flots (34) en 2002 - Kaysersberg (68) en 2001 - Fraïsse-sur-Agout (34) en 2000 - Laïssac (12) en 1999 - Ploumoguer (29) en 1998 - Le Puy-Notre-Dame (49) en 1997 - Saint-Valéry-en Caux (76) en 1996 - Charmes (88) en 1995 - Paimboeuf (44) en 1994 - Sainte-Maure-de-Touraine (37) en 1993 - Piau-Engali (65) et Panissières (42) en 1992.




Le lendemain matin, le temps fait grise mine et nous partons en balade sans Vanille toujours pas fan de marche; lorsqu'il fait trop chaud, hors de question de la laisser dans le camping-car.
Le trajet est agréable, le chemin piétonnier longe la rivière, il y a aussi une navette, l'arrêt est à la sortie de l'aire.
Le centre-ville est très sympathique.
Malheureusement, la cathédrale Saint-Front est en travaux depuis 2 ans, ils doivent se terminer officiellement au mois d'août, pas de chance ...







Monbazillac


Une petite heure de route, toujours à travers les petites départementales et nous arrivons dans ce village au milieu des vignes. Il est beaucoup moins fréquenté que Saint Emilion que nous avions visité au mois de mars. Il faut dire que le temps n'est pas très avantageux, il fait gris, presque frais et il y a un peu de vent.
L'aire de service se trouve en fait tout au bout du petit village chez un viticulteur.
Sinon, il y a de nombreux parkings où nous aurions pu également passer la nuit je pense, mais nous ne sommes pas restés.
Le château se visite, une des façades est actuellement en rénovation. A l'entrée du parc, on peut y déguster le vin sucré et moelleux de la région qui accompagne à merveille foie gras et desserts.
En fait, le raisin est cueilli très tard, très mûr voir presque pourri et c'est alors qu'une certaine bactérie entre en action et donne cette saveur particulière au vin.






Duras


Nous continuons vers Duras. En route, les jolis paysages défilent.
En arrivant, le soleil est de retour mais le parking derrière le château est équipé de barres de hauteur et le camping qui fait également office d'aire de camping-car est fermé aussi.
Nous stationnons au bord de la route et je vais à l'info à la billetterie du château qui est encore ouverte (sinon, un numéro de téléphone est indiqué sur le panneau à l'entrée du camping) ...
Aucun problème pour séjourner dans le camping, on nous facture 8€50 la nuitée, et on nous remet la clef du cadenas que l'on doit ensuite rapporter. 
Nous avons le camping pour nous tous seuls ... il y a une aire de vidange, des sanitaires, des jeux pour enfants, le camping est très bien entretenu, nous nous amusons à choisir notre emplacement ...





Du fond du camping, belle vue sur l'arrière du château.

Après dîner, nous descendons en ville où se tient un petit marché artisanal nocturne tous les jeudis et nous découvrons la ville en fête : des tables sont dressées un peu partout, des commerçants cuisinent de bons petits plats, des spécialités de toutes sortes qui nous mettent l'eau à la bouche, tous les restaurants et les commerces sont ouverts ... quel dommage d'avoir dîner au camping-car !




Le lendemain matin, l'employée de la mairie en charge du camping passe faire sa tournée et nous demande où nous avons mis le cadenas; elle nous explique qu'il aurait fallu refermer le camping ... nous enfermer pour la nuit ? ... je n'aime pas trop  ...
Bref, par la suite trois autres camping cars arrivent et l'un d'entre eux suggère de mettre un cadenas à combinaison, ce qui est fait rapidement.
Le matin, nous allons faire une petite balade et quelques courses en ville, l'après-midi, nous visitons le château. Pas de meubles mais la visite est intéressante et bien documentée.
Il y a même des fantômes ... 
Nous montons jusqu'en haut de la tour d'où la vue est splendide. A la fin, dégustation de vins de Duras.















La grande salle du château ainsi que le grand balcon devant et la cour intérieure sont louées ce week- end pour un mariage (1 500€), quel cadre magnifique, on aurait presque envie de se remarier ...



Monpazier



Le lendemain matin, nous reprenons la route, 1h30 de trajet par les petites départementales.
Un regret cependant, ne pas s'être arrêté à Bergerac, la ville de Cyrano ... 
Monpazier est une des plus belles bastides de la région, elle est classée parmi les plus beaux villages de France. 
L'aire se trouve à quelques centaines de mètres des portes de la cité, à côté des pompiers. Elle offre une dizaine d'emplacements gratuits, certains à l'ombre, les services sont gratuits également.




Le village est suberbe, encore une étape vivement conseillée. Le week-end suivant devait avoir lieu une fête médiévale, nous avions presque envie de revenir, mais il aurait fallu tenir sa place plusieurs jours à l'avance alors tant pis, et puis il y a tant à voir !



Une des portes du village.

Taillé pour le passage du cavalier armé de sa lance.




La jolie mairie.


En soirée, petite balade et nous découvrons à nouveau des villageois qui festoient : c'est la fête annuelle des habitants. Des tables un peu partout, un disc-jockey sous la belle halle. Malheureusement, un orage est venu troubler un peu la fête.





Le lendemain, nous déjeunons au Bistrot 2 situé juste avant la porte d'entrée du village; un nom plutôt banal mais le menu est copieux et délicieux.



Verrine XXL.


Hum la petite sauce caramélisée qui accompagnait le magret ... et les légumes hum ..  oui de l'avoine !


Desserts engloutis avant même d'avoir fait la photo ... pas sérieux !


Domme



Nous repartons pour Belvès, un autre beau village classé non loin mais il s'y déroule une grande fête, la ville est magnifiquement décorée et le parking qui fait office d'aire de service est bondé.
Dommage, il aurait fallu arriver plus tôt, mais difficile d'être partout à la fois !
Il se fait tard et nous nous dirigeons donc vers Domme, autre beau village classé que nous avions déjà visité en 2006 et où se trouve une aire de stationnement (5€ la nuit, passage d'une employée communale en soirée, borne pour les services payante). 
La particularité de ce village est son magnifique belvédère sur la Dordogne en contrebas.
Il est situé à une dizaine de minutes de marche à pied de l'aire, un petit train touristique fait la navette jusqu'au village. 
Nous faisons une pause de deux nuits, il fait très chaud.





Une grotte à visiter.





VEZAC : Le château et les jardins de Marqueyssac

Il est possible de stationner la nuit sur le parking mais l'emplacement réservé aux campings-cars est en pente.
Visite très agréable. Les chiens sont acceptés en laisse.




Plusieurs châteaux en vue.

Il est possible de prendre une petite salade ou un rafraîchissement.







LA ROQUE-GAGEAC



Après cette visite, nous rejoignons La Roque Gageac juste en face à vol d'oiseau, encore un beau village classé.
L'aire se trouve à l'entrée, face au jardin exotique, tout près de la rivière, le cadre est magnifique.
Elle est équipée d'un horodateur, 3€ la journée et 7€ la nuit jusqu'à midi, les services sont payants 2€.
La police municipale veille et fait sa tournée plusieurs fois par jour.
N'oubliez pas d'aller visiter là-haut, c'est très chouette.  
Petit clin d'oeil à nos sympathiques voisins camping-caristes originaires d'Angers, Jean-Paul et Géraldine. Un orage est malheureusement venu écourter notre soirée.




Nous avions déjà fait notre petit tour de gabarre ici en 2006.


L'aire est juste en bas.

Vue du jardin exotique.

Château des Milandes


Nous repartons le lendemain en fin de matinée. Quelques courses au village voisin de Castelnaud La Chapelle; il y a un grand parking tout neuf et quelques campings-cars ont l'air d'y avoir passé la nuit.
Nous y déjeunons, le château de Castelnaud nous surplombe, il se visite également.




Puis nous décidons d'aller visiter le château des Milandes, l'ancienne demeure de Joséphine Baker, distant de quelques 6 kilomètres.
Parking gazonné en face du château mais il est interdit d'y passer la nuit, dommage ...
Spectacle de rapaces.
On apprend beaucoup sur cette grande dame très généreuse, malheureusement, il est interdit de photographier à l'intérieur.













MONTIGNAC - LES GROTTES DE LASCAUX

En chemin, nous croisons Sarlat, la rue piétonne est bondée, l'aire qui se trouve à la sortie de la ville sur la grande route est bondée également.
Nous y reviendrons en fait quelques jours plus tard mais une étape à Sarlat est la suite logique si on ne veut pas revenir sur ses pas  ...
Nous arrivons à Montignac sous un soleil éclatant, après environ 1h30 de petites routes.
L'aire se trouve près du complexe sportif et d'un joli camping avec piscine. Elle est bien ombragée, tout près de la rivière et gratuite, les services également. Même si on ne veut pas trop visiter les fameuses grottes de Lascaux, le village de Montignac vaut le détour et l'aire aussi.

 


Après dîner, petite balade de reconnaissance. La ville est toute décorée et nous découvrons qu'elle va être fermée à la circulation dès le lendemain 7h jusqu'au soir (2h du matin). De nombreuses festivités sont en effet organisées pour le 14 juillet. 
Défilé le matin, grande foire toute la journée avec différents spectacles folkloriques, feu d'artifice et bal. Beau programme, juste un petit problème, comment expliquer  à nos amis qui doivent nous rejoindre demain un autre chemin pour accéder à l'aire ...




L'hôtel de ville.

Le lendemain matin, le temps est magnifique et nous essayons d'être matinaux ... trop tard quand même pour faire des photos du défilé ... 















C'est ici qu'on achète les billets pour visiter la grotte de Lascaux.

Le soir, joli feu d'artifice.

Le lendemain, nous décidons d'aller visiter la grotte. Au départ, nous n'étions pas trop partants car il s'agit d'un fac-similé, une simple copie. Mais tout bien réfléchi, c'est quand même dommage de se trouver juste à côté et de ne rien voir du tout, un site mondialement connu  ...
La grotte se trouve à 2 kilomètres du centre-ville et à 200 mètres de l'originale. A la billeterie, on nous conseille de monter en voiture, les campings-cars peuvent se garer également mais pas les caravanes. Nous sommes les seuls à monter à pied et serons les seuls également à redescendre; rien n'est prévu, pas l'ombre d'un tout petit trottoir, la route est étroite et nous devons être très vigilants.
Et pourtant, un chemin montant à travers la forêt aurait agréablement complété cette visite. C'est bien dommage, à une époque où on parle beaucoup de pollution, d'économies d'énergie et des bienfaits du sport pour tous ...
Bref, même s'il s'agit d'une copie, la visite est intéressante et impressionnante. Il y a un groupe d'une quarantaine de personnes qui y entre en compagnie d'un guide toutes les 10 minutes, nous avons acheté nos billets vers 16h et ne devions passer qu'à 17h40.
Cinq années ont été nécessaires pour façonner la grotte, et six années pour reproduire les dessins. Un copyright aurait été déposé et il est interdit de prendre des photos. Il y a une climatisation qui fait descendre la température à 13 degrés mais c'est uniquement pour mettre le visiteur dans l'ambiance. J'ai apprécié cette visite, je n'imaginais pas que c'était aussi grand, ni la grotte, ni les dessins.
En prenant la seule route qui monte, on peut apercevoir l'entrée de la vraie grotte  fermée en 1963 et un peu plus haut, la cavité découverte en 1940 par 4 jeunes en balade. Le chien qui les accompagnait a poursuivi un lapin qui s'est engouffré dans la cavité qui avait dû être ouverte suite au déracinement d'un arbre lors d'une tempête. Ils y ont jeté des cailloux et se sont vite rendus compte que ce n'était pas un terrier. Ils ont décidé d'aller la visiter en secret 2 jours après puis ont prévenu l'abbé du village ...
Cette grotte est appelée également Chapelle Sixtine de la préhistoire. Il en existerait d'autres enfouies dans le sol de la Dordogne ...


Pour presque tout voir, il faut aussi se rendre au musée de Thonac.
 



Le lendemain, le ciel est à nouveau gris. Nous abandonnons notre idée de balade en canoë, dommage, le stand se trouve juste à côté de l'aire, ce sera pour une autre fois ...


TERRASSON LAVILLEDIEU


En direction de Collonges La Rouge, nous faisons étape à Terrasson où nous stationnons sur le grand parking près de l'eau et du centre après avoir fait quelques courses au supermarché à l'entrée de la ville. Après déjeuner, nous faisons une petite balade. C'est un peu moins touristique mais néanmoins agréable. Nous n'avons malheureusement pas visité les fameux Jardins de l'Imaginaire. Les avis sont très partagés, certains ont beaucoup aimé, d'autres moins, encore une visite remise à une autre fois.

 
Il y avait un mariage ... au fond, le parking où nous sommes garés.





COLLONGES LA ROUGE


Nous apercevons beaucoup de touristes en arrivant dans le village, l'aire est bien indiquée, bien située, à la fois dans un joli cadre et tout près de ce joli village classé.



La jolie petite maisonnette ... ce sont les toilettes de l'aire ...

Notre plus joli ticket !

Une fois calés et installés, nous partons en balade ... la vie est belle en camping-car !













En soirée, nous avons cuisiné sur le barbecue ... des moules, un plat typiquement pas du tout Périgourdin ...

SARLAT, capitale du Périgord Noir


Nous repartons le lendemain matin et revenons vers Sarlat.
L'aire se trouve sur la grande route qui traverse la ville. 
Il y a une barrière automatique et un ticket est délivré à l'entrée; pour la journée, c'est un tarif dégressif et la nuit est facturée 5€, les services sont payant également (2€); ce jour là, la barrière de sortie était hors service et levée. Dix petites minutes de marche jusqu'au centre.
Le temps se gâte vraiment; cette fois-ci, il faut enfiler les impers, et s'armer de grands parapluies ... mais les éclaircies arrivent aussi vite, et il fait tout de suite plus chaud ...
Beaucoup de touristes, beaucoup de commerces, presque un peu trop à mon goût, mais c'est très animé et la ville est magnifique.


 










Les grottes de Roc de Gazelle


Nos amis repartent, nous continuons par la visite de ces grottes situées près de Sarlat sur la route des Eysies.
Un parking agréable mais également interdit la nuit nous permet de stationner pour déjeuner et visiter l'après-midi.
La visite commence par l'occupation de ce site par l'homme préhistorique, puis au moyen âge et enfin au 20ème siècle, les derniers occupants ayant quitté les lieux vers 1968.










MARTEL, cité médiévale aux 7 tours.


Nous commençons la remontée définitive. Après avoir rapidement passé l'aire de Souillac, nous nous arrêtons sur l'aire de Martel située en face de la gare du train touristique, c'est mignon !
Cette ville se trouve en fait près de Collonges La Rouge.
L'aire est gratuite, par contre, c'est aussi le lieu de stationnement de nombreuses voitures de touristes qui arrivent en masse plusieurs fois par jour pour faire un petit tour en train.
Les services 4* sont à environ 500m.
Pendant la visite, nous nous demandons pourquoi cette jolie ville n'est pas classée également ...















Hautefort et son château


Nous poursuivons nos visites ... mais nous ne verrons pas tout.
Je pense qu'il faut y revenir plusieurs fois, rajouter aussi quelques journées au bord de l'eau, il y a beaucoup d'endroits très agréables pour se baigner, faire du canoë, paresser sur la plage ...
Il y a des inconditionnels de la baignade en eau douce, c'est vraiment un autre monde ...
Revenons à Hautefort, l'aire se trouve derrière la mairie, il faut dire que ce serait plutôt le parking de la mairie qui ferait éventuellement office de parking pour les campings-cars, aucune critique, la vue est splendide, c'est très calme et tout près du château, du petit centre-ville et du musée de la médecine qui est assez renommé.
Il y a une borne pour les services à 200 mètres, et des travaux en cours ...
Dommage, avec un peu de soleil notre petite table derrière le camping-car aurait été royale !


La vie est belle en camping-car n'est-ce-pas ?






























RETOUR AUX SOURCES ...






Vivement les prochaines vacances ...


4 commentaires:

  1. Quel magnifique voyage tu nous as fait vivre ! Le Périgord on adore!!(ça rime!) nous avions fait un circuit différent du vôtre et c'est ce qui fait le charme des échanges sur le net car tu m'as donné plein de nouvelles idées pour un nouveau circuit... Tes photos sont toutes splendides, bravo !! Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
  2. vos photos sont superbes et donnent vraiment envie de visiter cette très jolie région!
    j'ai apprécié également vos indications à chaque fois sur les aires pour le camping car

    encore merci à vous pour ce partage!

    RépondreSupprimer
  3. Notre séjour est prévu cet été vous me confortez dans l'idée que nous allons vivre des moments très fort en Périgord. Merci pour avoir partagé avec nous vos expériences.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour ce beau parcours et magnifiques photos. Nous allons suivre vos traces car nous allons dans cette région cet été. Vous nous avez donné plein d'idées.

    RépondreSupprimer